Guinee55-business -::- Portail internet des affaires en Guinée
 
 
 
L'imagination est plus importante que la connaissance
(Albert EINSTEIN)
E-mail : contact@guinee55-business.com Version française English version
 
 
Document sans titre
 

 
 
Liens utiles
Chambre Commerce, industrie et agriculture
www.cciag.org
 
Douanes
www.douanesguinee.gov.gn
 
Caisse nationale Sécurité sociale
www.cnss.org.gn
 
Mines de Guinée
www.minesdeguinee.com
 
Compagnies minières
BHP Billiton, Rio Tinto, SAG
Alcoa, Global Alumina, Semafo
 
 
 
Partenaires
 
 
  Accueil » Environnement des affaires » Economie

Economie

Politique économique

Depuis le 22 décembre 1985, la République de Guinée s’est engagée dans une politique économique libérale marquée nettement par des réformes de libéralisation et de privatisation tant de l’économie nationale que des entreprises publiques, la réforme de l’Administration publique et la promotion du secteur privé par la mise en place de structures d’encadrement et d’accompagnement.

Les marchés publics ont été réglementés par la création et la stimulation de la concurrence.

La politique économique libérale du pays a attiré et attire de nombreux investisseurs privés du monde entier, surtout dans le secteur des mines et de la géologie dont la contribution aux exportations et à la balance commerciale est la plus importante de tous les secteurs moteurs de croissance : la part des exportations minières a représenté 86% en 2005 contre 74% en 2004, et a permis a ce secteur d’enregistrer un taux de croissance du PIB de 3,6% en 2005 contre 1,1% en 2004.

L’activité minière a donné, de 2004 a 2005, une croissance de la production et des recettes dans les filières de la bauxite (20,1%), de l’alumine (19,7%). Du diamant (14,3%) et de l’or (79,8%), alors que le secteur a apporté plus de 330 milliards de GNF au Trésor public.

Cette activité minière doit être intensifiée et le produit minier valorisé, notamment par l’extraction de la bauxite, sa transformation en alumine et en aluminium sur place.

Données économiques :

Compte tenu de l’importance qu’occupent les mines dans l’économie guinéenne, nous vous présentons ci-après les indicateurs dans ce domaine.

La République de Guinée est si riche en ressources naturelles qu’on la qualifie de ‘‘scandale géologique’’ ou de ‘‘miracle naturel’’. Le secteur minier guinéen est en potentiel riche mais sous exploité avec ses réserves en bauxite, fer, or, diamant, pétrole, uranium, syénite

Bauxite: Les plus grandes réserves au monde: approximativement 40 milliards de tonnes (teneur en Alumine de plus de 40%); totalisant les deux tiers des réserves mondiales, second plus grand producteur mondial après l’Australie. Une usine d’alumine implantée à Fria produit à partir des bauxites 700 000 tonnes par an. Six nouvelles raffineries d’alumine avec un potentiel de 15 millions de tonnes par an doivent être construites pour un coût de $20 milliards d’ici 2012.

Fer: Deux gisements de fer de classe mondiale: les monts Nimba (1 milliard de tonnes avec une teneur en fer de 63% à 68%) et Simandou (plus de 2 milliards de tonnes avec une teneur en fer de 65% à 68%). La République de Guinée a des ressources de fer estimées à 9 milliards de tonnes.

Or: Plus de 15 tonnes par an produites avec un potentiel de plusieurs centaines de tonnes. 500 tonnes de réserves prouvées et des ressources totales estimées à 1000 tonnes.

Diamants: Potentiel estimé à 30 millions de carats. Les diamants représentent le quatrième produit d’exportation de la Guinée après la bauxite, l’alumine et l’or. Après l’interdiction des exploitations sans licences, les compagnies minières étrangères ont commencé à investir dans le secteur diamantifère.

Pétrole et gaz: Un potentiel significatif à explorer à la fois en offshore et en on shore. Le code pétrolier guinéen est en révision en ce moment.

Uranium: Une Compagnie a reçu six licences d’exploration pour l’uranium et a débuté les forages dans le gisement prometteur de Firawa au sud de la Guinée en Mai, 2007. La Compagnie a l’intention de forer le gisement de Bohodou et d’explorer le gisement d’uranium de Sessé pendant l’année 2007. D’autres sociétés ont aussi bénéficié de permis de recherche.

Autres ressources: D’importantes réserves de calcaire, d’indices de Nickel, de titane, de graphite, de pierres précieuses, de cobalt, de zinc et de plomb ont été identifiées en plusieurs points du territoire national.

Environnement fiscal et légal: Le code minier guinéen datant de 1995 est en révision. Le gouvernement planifie d’introduire une nouvelle convention minière et un nouveau code qui sont censés unifier et moderniser la taxation et introduire les concepts de développement intégré durable et la protection de l’environnement. Le gouvernement est également dans le processus de la revue des accords miniers existants pour les adapter aux concepts nouveaux de l’économie nationale et de l’environnement international.

Le Gouvernement de la République de Guinée s’est engagé dans l’amélioration de la bonne gouvernance et la transparence dans le secteur minier, à travers la mise en place des Conseils Préfectoraux de Développement (CPD) et son adhésion au Processus de Kimberley et à l’Initiative de Transparence des Industries Extractives (EITI). Le gouvernement s’implique dans la transformation des matières premières sur place pour une plus grande valeur ajoutée des revenus issus de l’activité minière pour assurer un développement social et économique de la Guinée sur les moyen et long termes.

Indicateurs financiers

Les indicateurs financiers de la République de Guinée sont consignés dans le tableau suivant : (Télécharger le document)

Partenariat au développement

Pour son développement économique et social, la République de Guinée bénéficie, directement et indirectement, de l’aide bilatérale et multilatérale et du partenariat de, pratiquement, tous les pays du monde qui se traduisent sous forme de projets.

La Guinée entretient un partenariat permanent et soutenu avec principalement la Banque Mondiale, y compris la SFI et l’IDA, le FMI, la Délégation de l’Union Européenne avec tous les instruments de financements le FED et la BEI, le Groupe de la BAD, avec un guichet FAD et un guichet pour le développement du secteur privé; ainsi que des organismes bilatéraux comme l’AFD, l’USAID, la GTZ, la FICA, la GICA, etc.

La Guinée est aussi membre de l’Union africaine et d’organisations sous-régionales comme la CEDEAO, Mano River Union, …
     
Infrastructures:

Les partenaires s’investissent auprès du Gouvernement de Guinée, a travers des projets sectoriels, pour l’amélioration des infrastructures et services de l’électricité de l’eau et des transports. Le secteur des Télécommunications quant à lui connait des performances et un essort fulgurant, notamment dans le secteur de la téléphonie mobile.

Informations utiles
Cours de change :
Hôpitaux - Cliniques
Pharmacies de garde
Publicité


La Société Monétique de Guinée (SMG)

Objet

Agréée sous le n° D/2011/CAM/001/LOM, de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) le 1er juin 2011, la Société Monétique de Guinée (SMG) SA a pour principales activités :

  • Mise en place et gestion technique et commercial du réseau interbancaire de monétique guinéen ;
  • Développement d’un réseau d’échanges sécurisé de données informatiques avec celui de la Banque centrale ;
  • Interconnexion et prestations avec d’autres réseaux verticaux ou en « outsourcing » pour les institutions dépourvues de réseaux monétiques et avec des réseaux internationaux ;
  • Production, personnalisation et commercialisation des moyens de paiement tels qu’approuvés par la BCRG ;
  • Conseil, assistance et formation, conception, développement et mise en place et/ou exploitation de tous projets monétiques ;
  • Promotion et développement de l’acceptation et de l’utilisation des cartes de paiement par l’information et la formation des usagers à la monétique ;
  • Etablissement de partenariats avec toutes organisations intervenant dans la monétique ;
  • Et, généralement, toutes opérations pouvant se rattacher directement ou indirectement à la monétique telles que définies dans les Statuts de la SMG.

Pour ce faire, la SMG dispose de :

Centre de traitement

Ce centre permet de couvrir l’ensemble des besoins de retrait et de paiement au niveau national et International. Il offre aux banques la prise en charge de tout ou partie des fonctions techniques liées à l’exercice de l’activité monétique. [Lire...]





 

© 2008 - 2018 Guinee55-business - Tous droits réservés | Accueil | Qui sommes-nous? | Repertoire des affaires | Entre particuliers | Appels d'offres | Se rendre en Guinée | Publicité | Clause de confidentialité
www.guinee55-business.com est une initiative, une conception et un design de Boubacar 55 BARRY et un codage de Hermas BIGUENE-SAPOUA